Still standing for culture

lundi 01/03

Aujourd’hui, samedi 13 mars, à La Villa….

Aurélien (d’Agenda 21) et Delphine (du service de l’environnement) ont distribués des kits et mangeoires pour les moineaux. La Villa abrite dans ses arbres une des dernières colonies de moineaux, en voie d’extinction. Depuis plusieurs années, nous menons un projet qui tente de renouer les  liens essentiels entre l’humain et la nature. En période Covid, ce projet a d’autant plus de résonance. 

Sur la place Guido Gezelle, juste en face da la Villa, sont exposés 8 portraits de femmes.  Ces citoyennes ganshorenoises actives depuis des années dans la vie collective ont été mises à l’honneur, dans le cadre de la journée internationale des droits des femmes du 8 mars. Un hommage à toutes celles qui agissent dans l’ombre pour le bien commun. Mais aussi un nouveau récit : ces héroïnes, ce sont celles de notre histoire, il était temps de leur donner la  place qu’elles méritent. 

Dans les murs de La Villa ont résonné toute la matinée des chants, des rires, des sons d’instruments de musique joués par les enfants des ateliers d’éveil musical. Parce que l‘art est nécessaire pour grandir, pour appréhender le monde. 

Ce samedi sur les murs de La Villa nous avons hissé une banderole avec ce slogan « Still standing for culture »comme une voile battant contre la tempête. Parce que depuis un an, contre vents et marées, l’équipe est restée sur le pont, à porter, adapter, repenser … un projet culturel en constante redéfinition.

Aujourd’hui il est grand temps de nous rappeler que la culture s’exerce dans le vivant, dans la rencontre. Qu’elle représente parfois le dernier lien, le dernier contact avec l’autre, avec son environnement.  Et sans lien, on tombe. 

En cette période où les inégalités cuisantes ont été amplifiées par la crise sanitaire,  il est urgent de pouvoir prendre du recul, de débattre, d’agir et de porter une parole collective sur l’espace public. Aujourd’hui plus qu’hier les travailleur.euse.sde la culture ontun rôle à jouer. C’est une question de santé mentale et une urgence démocratique. Il est grand temps d’autoriser enfin l’ouverture de nos espaces de rencontres, de vie, de rêve et de contestation. 

Parce que la culture c’est essentiel et que les gens en ont besoin

#stillstandingforculture

 

 

Catégories :

arrow Réflexion ,